• Fonctionnaire Territorial : La chaîne Youtube de Morgan

    Le dernier article vous présentait le témoignage de Sylvie qui a réussi le Concours de Rédacteur Territorial. Celui d’aujourd’hui va vous présenter Morgan, créateur de la chaîne Youtube « Fonctionnaire Territorial ».

    Si vous ne connaissez pas Morgan, je vous invite à vous rendre sur sa chaîne en cliquant ICI. Sa chaîne Youtube traite de tout ce qui a attrait à la Fonction Publique Territoriale et pourra vous être très utile dans votre préparation du Concours de Rédacteur Territorial.

    Place donc à l’interview de Morgan !

    Bonjour Morgan, peux-tu te présenter aux lectrices et lecteurs de Rédacteur Territorial ?

    Je m’appelle Morgan, j’ai 32 ans. Après des études de sociologie (et pleins de contrats précaires dans la vente et la préparation de commandes), j’ai voulu me réorienter dans la fonction publique pour 2 raisons :

    • La première part d’un constat assez négatif sur le monde de la recherche (domaine vers lequel je tendais). Malheureusement, il est de plus en plus difficile d’intégrer ce monde car les crédits sont de plus en plus rares. Suite à mon Master recherche, mon seul financement pour une thèse était en contradiction avec le type de recherches que je voulais faire. La recherche est pour moi quelque chose de « pur » donc si c’est pour renier mes croyances, je préfère passer à autre chose. La fonction publique représentait alors pour moi une opportunité de faire quelque chose en lequel je crois et qui me permettrait d’avoir plus de stabilité. ça fait cliché, mais je pense que toute personne voulant devenir fonctionnaire répond en partie à son besoin de sécurité (de l’emploi et dans son esprit).
    • La seconde raison est que la fonction publique représentait pour moi quelque chose de plus concret que la recherche. Là on est au coeur de l’action et non pas en recul. Bien sûr je reste attaché à la recherche mais personnellement j’avais envie d’avoir une dimension concrète dans mon travail. Et la fonction publique territoriale était parfaite pour ça. Si tu travailles dans un service aménagement d’une commune, tu perçois concrètement le pourquoi de ton action quand tu te balades dans la rue et que tu vois que le dossier que tu as instruits a permis aux piétons d’être plus sécurisés avec de nouvelles voies par exemple. C’est ça qui m’attire dans la territoriale, le concret !

    Personnellement, je travaille au sein d’une collectivité, depuis 2011, dans le développement économique mais j’ai également travaillé dans le domaine des solidarités et de la recherche. ça aussi, c’est un avantage de la territoriale : on n’est pas confiné à un seul domaine.

    Comment t’es-tu préparé aux différents concours que tu as pu passer ?

    La préparation au concours a été quelque chose d’assez chaotique dans mon parcours. Je pense avoir presque tout fait : cours du soir, formation universitaire d’un an, manuels etc.

    Le problème de toutes ces méthodes de travail c’est qu’on ne nous apprend pas à apprendre. On nous transmet un savoir technique (droit, finance etc.) mais sans « mode d’emploi ». Pourtant, les sciences telles que les neurosciences ou la psychologie sociale ont fait des avancées spectaculaires ces dernières années sur ce thème de l’apprentissage efficace.

    Malheureusement, les premières fois où j’ai passé des concours, je n’avais pas encore pris connaissance de tous ces domaines. Je me contentais de faire comme tout le monde : lire des manuels, faire des fiches etc. Et, bien sûr, j’avais les résultats de la majorité, c’est-à-dire l’échec.

    Un concours, c’est (malheureusement) une compétition avec des gagnants et des perdants. Si on veut gagner, il faut se démarquer des « perdants ». Il faut faire quelques trucs en plus. Cela peut être de réviser plus mais, pour moi, la stratégie a été d’élargir mes révisions aux techniques d’apprentissages efficaces.

    J’ai découvert les mindmaps, l’apprentissage par l’explication (si on est capable d’expliquer un concept, on l’a compris durablement), l’engagement public (par la création de ma chaîne Youtube) etc. Bref, autant de méthodes qui m’ont permis d’optimiser mes révisions et de donner au jury ce qu’il attend.

    Le résultat a été simple : de non admissible à chaque fois ou presque, j’ai eu mes deux derniers concours relativement « facilement ». Je dis relativement car ça reste pas mal de travail mais avec les bonnes techniques, on concentre ses efforts sur les bonnes choses et on n’a plus l’impression de bosser dans le vide…

    Comment se sont passés tes concours ? Les as-tu trouvé difficiles ?

    Mes deux concours obtenus ont été assez différents.

    Pour le premier, adjoint administratif externe, j’avais une grosse pression. J’étais en CDD dans une collectivité et la fin de mon contrat approchait. Ma seule chance d’être prolongé était de réussir ce concours pour postuler en tant que titulaire. Donc c’était soit la réussite soit le retour à la précarité. Autant dire que le stress était bien présent pendant les révisions et les épreuves. Mais avec toutes les méthodes d’apprentissages que j’avais apprises et le travail que j’avais fait sur moi-même pour garder le contrôle (merci le rayon développement personnel de la FNAC…), j’ai pu aborder les épreuves avec un sentiment de contrôle assez élevé.

    Pour le deuxième, rédacteur principal externe, j’étais moins stressé car j’étais déjà titulaire. L’enjeu pour moi était de pouvoir évoluer vers un poste plus intéressant et avec plus d’autonomie. Donc un peu de pression mais moins que pour le premier. J’ai pu, avec ce concours, approfondir mon apprentissage sur les neurosciences et la psychologie sociale.

    En fait, j’ai pas mal expérimenté en mixant apprentissage classique (au CNFPT notamment) et apprentissage moderne (varier les formats comme la lecture, l’audio, la vidéo etc.). Cela a été dur parfois car cela nécessitait des efforts (travailler une heure le matin avant le boulot par exemple) mais je me suis presque amusé à créer ma propre méthode.

    As-tu des conseils à donner aux candidat(e)s du Concours de Rédacteur Territorial ?

    Souvent, les conseils classiques sont : « Travaille dur ! », « Fais pleins de devoirs blancs ! » etc… Mais je ne suis pas d’accord avec ça. Il faut bien sûr travailler et s’exercer mais pas comme un poulet sans tête ! 🙂

    Mon conseil n°1 c’est de prendre le temps de s’organiser en fonction de ses contraintes sous peine de se décourager et abandonner. Un célibataire pas encore titulaire qui passe un concours externe et une personne mariée avec des enfants qui passe un concours interne, ce n’est pas la même chose.

    Il faut se pencher sur l’organisation de ses révisions : à quel moment (le matin avant le boulot, le midi avec des collègues, le soir tranquille sur le canapé…), avec quel format (manuel, vidéo…).

    Mon ebook gratuit « Les 6 étapes pour réussir son concours » développe cette idée plus en profondeur.

    Peux-tu nous présenter ta chaîne Youtube « Fonctionnaire Territorial » ?

    Sur ma chaîne Youtube, l’objectif est de rendre facile des choses parfois floues (droit, finances…), de vulgariser tout ça afin de faire comprendre à tout le monde que ce savoir est accessible à tout candidat.

    Le fonds (droit, méthodologie d’épreuve..) est important mais la forme (les outils permettant d’acquérir ces savoirs) l’est tout autant. Donc avec ma chaîne, j’utilise des outils pédagogiques pour aider les candidats à s’approprier le savoir nécessaire à leur réussite.

    On retrouve sur ma chaîne plusieurs formats : les cours en mindmaps qui permettent de bien structurer des concepts comme les marchés publics, les finances publiques, le service public… Je publie également des vidéos animées plus courtes que les mindmaps sur des points très précis comme la double casquette du maire et des vidéos face caméra de conseils pour mieux réviser, réussir son oral etc…

    J’ai également créé des formations plus complètes pour cartonner à son oral, réussir sa note… Je bosse d’ailleurs actuellement sur une nouvelle méthode de révision qui sera une sorte de synthèse de tout ce que j’ai appris jusque là.

    J’ai aussi comme projet d’avoir un site internet pour aider les gens aussi à l’écrit (et non plus seulement en vidéos), à travers des articles, des fiches…

    Bref, pas mal de projets mais pas assez de temps 🙂

    Une dernière chose à rajouter ?

    Bon courage aux lectrices et lecteurs dans leurs révisions. Avec de la méthodologie, tout est possible !

    CLIQUEZ ICI POUR REJOINDRE LA CHAINE FONCTIONNAIRE TERRITORIAL

    Je remercie Morgan d’avoir répondu à mes questions. Je vous conseille fortement de vous rendre sur sa chaîne Youtube pour préparer le Concours de Rédacteur Territorial. Vous pouvez vous abonner afin d’être prévenu lorsque Morgan publiera une nouvelle vidéo sur « Fonctionnaire Territorial ».

    Cet article est désormais terminé, comme d’habitude je vous invite à cliquer sur « J’aime » dans le cas où vous avez trouvé cet article utile. Cela ne vous prendra que quelques secondes et cela m’encouragera à continuer et cela permettra également de faire connaître Rédacteur Territorial. Plus nombreux nous serons et plus  nous aurons la possibilité d’échanger !

    Je vous invite également à rejoindre la page Facebook du site où j’essaie de mettre des actualités en lien avec la Fonction Publique Territoriale et le Concours de Rédacteur Territorial.

    J’ai également mis en place un groupe facebook récemment que vous pouvez rejoindre gratuitement afin d’échanger avec d’autres candidats. J’y partage également des informations que je peux glaner sur internet ou des documents pdf qui pourront aussi vous aider.

    Vous pouvez également vous inscrire à la la newsletter de Rédacteur Territorial en laissant votre prénom et votre mail pour être tenu au courant lors de la publication d’un nouvel article. Le formulaire d’inscription est sur la droite du site ou dans les articles.

    Devenir Rédacteur Territorial

    Je vous souhaite bon courage dans vos révisions et je vous dis à très bientôt sur Rédacteur Territorial !

    Vous avez trouvé cet article utile ? Partagez-le ! Et cliquez sur "J'aime" !